Le blog de Tënk > Programmation

•• Cette semaine sur Tënk

14 janvier 2022

« Selon le Bouddhisme, il y aurait une conscience qui est consciente d’elle-même mais sans cerveau. C’est une conscience qui est comme un ruisseau, comme une fleur, de sorte qu’une fois que votre corps et votre cerveau ont totalement disparu, elle continue, comme une fleur, comme la mer. Puis elle peut ressurgir et se manifester à nouveau ». Ouvrant Les Îles résonnantes, c’est la voix du neurobiologiste Francisco Varela qui se fait entendre. C’est une voix posée là, d’entrée de jeu, et qui guidera nos yeux, nos oreilles et notre conscience pour tout le reste du film. Elle nous guidera dans la musique d’Éliane Radigue en train de se fabriquer ou en train d’être jouée. Fascinant travail de la compositrice, fascinante communication avec ses musiciens, fascinant visage de la violoniste concentrée… Une manière proprement cinématographique d’appréhender la musique et de nous la faire presque comprendre avec, ou plutôt, comment dire… sans cerveau.

C’est une semaine musicale. De la musique minimale d’Éliane Radigue vous passerez sans peine au travail de recherche tous azimuts que mena Pierre Schaeffer (Le Monde et les ondes de Pierre Schaeffer) à la radio et à la télévision. Vous découvrirez également une mosaïque de musiciens en mode selfie dans Ce qu’il faut de silences – chacun et chacune se filmant dans son propre travail de création ou de répétition d’une même œuvre : « depuis la tête du compositeur jusqu’à l’orée de l’exécution, jamais le travail d’une pièce musicale n’aura été montré avec autant de détails » nous dit notre programmateur François Waledisch ! Enfin, vous suivrez le parcours d’un musicien, Henry Padovani, qui a croisé Sting, Joe Strummer, Johnny Rotten ou Pete Townshend (et peut-être Éliane Radigue, allez savoir) et traversé tant de bouleversements musicaux et culturels : c’est dans Rock’n Roll… Of Corse !

●●

Dans quelques jours s’ouvrira à Biarritz le festival Fipadoc, pour lequel Tënk remet chaque année un prix au sein de la sélection Jeune Création. L’année dernière, notre choix s’était arrêté sur Les Antécédents familiaux, de Mathilde Blanc, que nous vous présentons enfin aujourd’hui ! Une histoire tragi-comique et tendre, mettant en scène la famille de la réalisatrice et en particulier son père, pharmacien hypocondriaque très inquiet de ses antécédents familiaux…

●●

Retrouvez enfin les deux autres films de la semaine :

Tout d’abord, Divinations, de Leandro Picarella, un autre prix Tënk ! Celui que nous avons décerné l’an dernier au Festival de Trieste – une plongée dans une Sicile emplie de pratiques magiques.

Et pour finir, alors que le « traditionnel » Forum économique mondial s’est vu reporté au mois de juillet pour cause de vous-savez-quoi, nous vous invitons à explorer Davos, qui est aussi un village, avec des personnes qui vivent et travaillent, avec des alpages, et bien d’autres choses qui n’arrivent pas une fois par an en jet privé.

Bons films !