Le blog de Tënk > Programmation

•• Cette semaine sur Tënk

14 juin 2019

Cette semaine, nous vous invitons à découvrir un documentaire aux dimensions hors-norme, une fresque puissante qui nous plonge pendant deux ans dans le quotidien d’une famille irakienne, celle du réalisateur, peu avant la chute de Saddam Hussein puis au lendemain de l’invasion américaine de 2003. Dans Homeland : Irak année zéro – Partie 1 Avant la chute, on se prépare à la guerre, imminente, inéluctable. L’intimité qui nous est dévoilée est pour nous du jamais vu : ce que c’est que de vivre en famille, de travailler, d’éduquer ses enfants, de rire et d’aimer quand la guerre gronde. Fahdel construit un film sensible, bouleversant, un film intime au souffle historique, loin, très loin de la « guerre en direct » et au plus près de la réalité humaine du peuple irakien.

La partie 2, « Après la bataille », sera disponible sur Tënk à partir du 28 juin.

 

De l’ingérence à la colonisation : notre Plage Écoute vous emmène en Ethiopie. Oltremare (colonies fascistes)de Loredana Bianconi revient sur l’histoire des familles de colons italiens dans les années 30. Un film tout en subtilités sonores, constitué de parole et d’archives, qui par les récits personnels fait remonter à la surface l’histoire méconnue de l’Empire italien d’Afrique.

 

Retrouvez Loredana Bianconi sur notre Plage Regards de Belgique, avec Devenir, dans lequel elle suit la recherche d’emploi d’une de ses amies, nous invitant à méditer sur la situation des femmes, leur rapport au travail, à la domination, à l’aliénation et à la révolte. En regard de son propre film, la réalisatrice a choisi pour Tënk un film marquant dans son parcours de spectatrice : Vers la mer, de Annik Leroy, une traversée de l’Europe au fil du Danube et des rencontres. Choix évident, selon notre programmateur Javier Packer Comyn, pour qui les cinématographies des deux cinéastes sont toutes deux animées d’une puissance à la fois poétique et politique très forte.

 

Film politique, film militant, Pied de biche passe au-dessus du portail, saute dans la cour, force quelques portes et invente une autre manière d’habiter et de vivre ensemble. En filmant la vie de squats à Dijon, Mathieu Quillet nous invite à expérimenter un ensemble de pratiques et d’outils politiques pour inventer une ville où le lien à l’autre prend une toute autre épaisseur.

 

Enfin, il ne vous reste plus qu’une semaine pour découvrir les Fragments d’une œuvre de Thomas Ciulei, l’objet sonore non identifiéUn trou noir n’a pas de poil ou notre coup de cœur Le temps des grâces de Dominique Marchais.

 

Ah, et n’oubliez pas de tester votre taux d’ocytocyne en visionnant les 3 minutes dérangeantes de My BBY 8L3W!

 

Bons films !