Le blog de Tënk > Programmation

Cette semaine sur Tënk

12 octobre 2018

Ce pourrait être une de ces histoires d’horreur que l’on se raconte un soir d’orage pour se faire peur, mais la Winchester Mystery House existe réellement ! Le court métrage de Bertrand Bonello, Sarah Winchester, Opéra Fantôme, nous raconte l’histoire troublante de Sarah Lockwood Pardee, épouse de William Winchester, fabricant de la célèbre carabine du même nom. Après la mort de leur fille et celle de son mari, Sarah se persuade qu’une malédiction s’abat sur elle et sa famille. Les victimes de la carabine Winchester, notamment ceux de la Guerre de Sécession, viennent dès lors peupler son quotidien…
Sous les allures d’un opéra, il s’agit bien d’un film d’horreur à la portée documentaire. Les minutes passent et la chimère s’incarne. Le corps de la danseuse étoile Marie-Agnès Gillot devient celui de Sarah. L’Opéra Bastille devient l’espace du film habité par des fantômes telle une maison hantée…

Découvrez notre Fragment d’une œuvre consacré à la cinéaste Sophie Bredier.
De film en film, la réalisatrice interroge la filiation, les vies sans nom que son histoire personnelle lui donne à voir. Vraie chercheuse de la vérité des êtres et du cinéma, elle nous livre le documentaire autobiographique Nos traces silencieuses coréalisé avec Myriam Aziza, ainsi qu’Elie et Nous sur le thème de la perte et Maternité secrète qui interroge le statut des femmes.

Nous poursuivons aussi la diffusion d’œuvres sonores avec Les Mots de ma mère d’Aurélia Balboni. Dans cette première réalisation, elle enregistre sa mère, atteinte de démence sémantique, une maladie neurodégénérative. Les mots commencent à lui manquer. Elle s’absente en « empruntant » la voiture d’un inconnu, tente de payer avec des billets de Monopoly… Jour après jour, l’auteure consigne de manière pudique et sensible, la maladie de sa mère et, dans un récit à la première personne, raconte comment les enfants se serrent les coudes pour assurer le plus grand confort de vie à leurs parents.

⏳ Enfin, ne ratez pas Jusqu’à ce que le jour se lèveAu pays des oranges tristes et Tan, tous trois programmés pendant la 30e édition des États généraux du film documentaire de Lussas, en août dernier.