Le blog de Tënk > Programmation

•• Cette semaine sur Tënk – Tënk the Power !

25 décembre 2020

Un conte de Noël

La magie de Noël, c’est l’épaisse couche de neige qu’il faut dégager avant de pouvoir garer la voiture au chalet. C’est la famille réunie et la paix des générations. C’est l’amour pour son prochain, promis. C’est les vitrines décorées, les guirlandes, les automates, la Grand’rue illuminée, les magasins bondés, l’électricité dépensée, les jouets cassés sitôt déballés, c’est l’obsolescence programmée, l’abondance imposée, c’est la neige qu’il n’est plus nécessaire de dégager parce que de neige, il n’y a plus.

Et la magie de Noël, c’est aussi les yeux qui pétillent à l’écoute de contes merveilleux :

Imaginez. Nous sommes le 25 décembre, c’est une belle nuit étoilée. Autour de nous, dans tous les quartiers, sur toutes les places de village, un peu partout, on aperçoit des feux de joie, qui naissent. Et puis qui se rejoignent. Alors commence une immense fête débridée, la foule est dans la rue bondée. On jette au feu nos masques en exultant. On s’embrasse librement, on s’enlace, on danse, on danse, on postillonne comme des dingues : aujourd’hui, on célèbre la mort du sale virus !
Alors seulement, et soudain, la neige se met à tomber, abondamment, en gros flocons gras et lourds. Elle se dépose sous nos pas, sur la terre, sur le goudron vite refroidi, sur les épaules des passants, sur les chapeaux élégants, et dans les cours des ministères. Et elle se met à peser, peser lourd, jusqu’à faire craquer les charpentes des plus jolis palais du pays. Petit à petit, la neige recouvre tout et pourtant, au grand étonnement des commentateurs, au grand dam des porte-parole, au grand écarquillement des chroniqueurs, tous les feux de joie perdurent. À la Une, on ne parle que de ça : les feux dans la neige, comment se peut-il ?
La couche s’épaissit, les flocons continuent de s’accumuler, et on danse toujours comme des fous, et les palais s’effondrent sous le poids de la neige, et de fats petits bonshommes bien mis s’en extraient en blâmant le ciel, qui n’est pas raisonnable, avant de se transformer en autres bonshommes : de neige, avec pour nez une carotte et des petits cailloux dans les yeux.

Alors la foule est ravie : en revoilà enfin, de la neige à dégager !

●●

Réjouissez-vous : du conte à la réalité, il n’y a qu’un pas ! Cette semaine sur Tënk est particulière : dans notre grande bonté, nous introduisons un zeste de démocratie dans notre processus de programmation. Vous avez été près de 500 à voter pour vos films Tënk préférés. Après un dépouillement qui fut qualifié « d’exemplaire » par les observateurs indépendants, nous reprenons ici « sans filtre » les propositions que vous nous avez faites lors de la convention « Tënk the Power« . Aucun joker pour l’équipe éditoriale : le pouvoir au peuple !

Et elle est si belle, votre programmation ! Faite de poésie et de rencontres, de retours sur le passé, de préoccupations contemporaines, de plongées vers l’étrange, d’inquiétudes, de douleurs et d’espoirs : vous avez réuni pour Tënk ce qui fait que nous aimons le documentaire, ce qui fait sa force, tout ce que nous défendons avec plaisir tout au long de l’année. Découvrez les films ci-dessous !

Alors, en cet étrange Noël, acceptez ici de recevoir de la part de toute l’équipe de Tënk nos plus chaleureux remerciements. Pour cette semaine, mais aussi pour toutes les autres : vos regards nous sont précieux, toujours, et nous sommes très heureux de partager Tënk toute l’année avec vous !

Bons films ! Et prenez soin de vous.