Le blog de Tënk > Programmation

•• Cette semaine sur Tënk – Denis Gheerbrant

4 octobre 2019

« Il faut faire attention de ne pas se faire écraser et essayer de pas attraper froid parce que ça fait quand même des petits soucis quand on a un rhume. »

Il a raison, Cédric, jeune homme de huit ans. Et ses mots sont centraux, et ses silences aussi, dans le film qui raconte son aventure : La vie est immense et pleine de dangers. C’est un film marquant, de ceux qu’on garde en tête pour toujours. Il est fait des mots de Cédric, mais aussi de ceux de Denis Gheerbrant, rares, économes et délicats. Par petites touches, par ses questions attentives, le cinéaste nous donne accès à l’intelligence et à la profondeur de Cédric, son personnage, qui est pour lui et devient pour nous bien plus qu’un personnage.

Nous sommes très heureux cette semaine de vous montrer quatre films de Denis Gheerbrant. Tous témoignent de la démarche qu’il a toujours adoptée et qui semble faire entièrement partie de lui : un art de la rencontre au cinéma. Les programmateurs de notre Plage Fragments d’une œuvre, vous emmènent ainsi dans les banlieues des années 90, avec et la vie et Question d’identité. Mais aussi à Paris aujourd’hui, en suivant Mallé en son exil, passionnant dialogue dans lequel la capacité d’écoute du cinéaste se ressent d’autant mieux qu’il est loin de partager les convictions de Mallé…Beaucoup plus à l’ouest, nous vous proposons cette semaine un incunable ! In the Land of Head Hunters, réalisé en 1914, est une fiction au pays des guerres tribales et des chasseurs de têtes ! Où l’on comprend que la vérité ethnographique fait parfois des concessions au spectaculaire et aux archétypes attendus par le public…

Bons films !