Le blog de Tënk > Programmation

•• Cette semaine sur Tënk

26 juin 2020

Vous l’avez raté lors de sa sortie en salle ? Vous voulez le revoir ? Le re-revoir ? Aujourd’hui s’ouvre un nouveau rendez-vous sur Tënk : la plage 7e séance, qui chaque semaine accueillera un documentaire sorti sur les grands écrans des salles de cinéma (qui ont rouvert, d’ailleurs, vous saviez ?).

Pour l’inaugurer ce vendredi, Le Concours, de Claire Simon ! Un vrai film de cinéma, avec des cinéastes et des apprentis cinéastes dedans. Un film sur le cinéma ? Pas si sûr. En tout cas pas seulement : c’est aussi et surtout un film sur la reproduction des élites, via le processus de sélection d’une grande école — ici La Fémis. Bonne séance alors !

●●

Il est parfois bon de se rafraîchir un peu la mémoire. Il n’y a pas si longtemps, avant tout ce bazar confiné, s’est élevé en France un mouvement populaire désigné par les gilets jaunes fluo qu’arboraient ses participants. Dans Imagine demain on gagne, François Langlais et Arthur Thouvenin suivent 5 mois de la vie des Gilets Jaunes de Saint-Nazaire, entre occupation de leur Maison du Peuple, actions, assemblées, colère et perspectives d’avenir. C’était il y a pas si longtemps, oui, et quelque chose nous dit que la colère en question n’a pas faibli, ni le besoin de fraternité qui émerge au fil des jours dans la lutte partagée. Le film, que nous sommes fiers d’avoir accompagné en post-production, est disponible 15 jours sur Tënk. Vous pouvez retrouver un entretien avec les réalisateurs sur le site de Mediapart, notre partenaire sur le film.

●●

Mettons un peu les mains dans la terre, cette semaine.

Avec Le Jardin, d’abord, un court métrage, en pellicule, qui nous invite à être là, à faire corps avec la terre, peut-être pour guérir de ce que le monde autour nous impose. Ou bien avec Louison, dans l’épisode 1b de la série de Godard et Miéville, Six fois deux. Un Grand Entretien dans lequel Louison parle avec passion de son métier d’agriculteur, et, déjà en 1976, s’inquiète du productivisme, de la chimie, et envisage le sol, l’eau et l’air comme des biens communs : « la propriété, ça fait les cons » dit-il.

Ce n’est pas dans la terre, mais sur les pierres d’un temple grec que s’arrête le regard dans Bassae, de Jean-Daniel Pollet. Un court métrage, un arrêt poétique qui parle justement du temps qui nous contemple. C’est une pause. Prenez le temps de cette pause. Il faut faire des pauses.

Et découvrez ci-dessous la liste de tous les films qui composent notre programmation de la semaine !

Bons films !