Le blog de Tënk > Éducation à l'image

Critiques du film 200.000 Fantômes – Collège Laboissière

25 mars 2021

AU COEUR DU DÉSASTRE 

Les 200 000 fantômes est un film historique sur la tragédie d’Hiroshima. Dans ce film documentaire basé sur des images d’archives, l’auteur nous rend spectateur de la catastrophe et en 10 minutes résume près de 50 ans d’Histoire. En menant une enquête, il a récolté un peu plus de 600 images qui lui ont permis de mettre en place un dispositif original. Celui-ci permet une immersion du spectateur à la place d’une des victimes. 

En nous déplaçant  autour du même point, le dôme Genbaku, on assiste à sa destruction puis à sa renaissance. En tant que spectateur on pourrait trouver la musique lassante mais celle-ci permet de prendre conscience du poids des années. Dans ce film on peut ressentir de la compassion pour les victimes. Le travail minutieux du réalisateur est admirable, cette œuvre rend bien hommage aux 200 000 fantômes.

Alexia Ferro, Vinciane Fournier et Amélia Louqais

 

UN FANTÔME PARMI D’AUTRES

Ce film parle du bombardement qui a eu lieu au Japon pendant la guerre, il montre l’évolution d’un bâtiment qui n’a pas été détruit. Ce film contenant des images d’archives donne une impression de mouvement grâce au montage. Jean-Gabriel Périot aborde un thème sensible en superposant des images, il nous donne l’impression d’être dans son film comme si nous errions avec les autres fantômes autour de ce bâtiment. 

Le rythme peut paraitre très long mais il est nécessaire car il permet de se rendre compte du temps qu’il a fallu pour reconstruire cette ville. Malgré une musique angoissante rendant l’ambiance pesante et une lenteur assumée, nous avons trouvé ce film original et intéressant. Le montage des 600 images d’archives arrive à nous transmettre des émotions fortes.

Maêl Ladet-Gandon, Côme Laguna-Jacquiau et Kheira Khorid