Le blog de Tënk > Programmation

Cette semaine sur Tënk

20 août 2018

Les États généraux du film documentaire commencent dimanche prochain à Lussas. À cette occasion, nous vous proposons sur Tënk une rétrospective de 30 ans de festival au village, à travers 9 propositions cinématographiques plus différentes les unes des autres ! Retrouvez la sélection sur l’Escale L’ENCHANTEMENT DOCUMENTAIRE.
Le documentaire d’animation Jasmine d’Alain Ughetto compte indéniablement parmi nos coups de cœur ! Dans le Téhéran de Khomeiny, deux êtres de pâte à modeler pris dans le tumulte de l’Histoire luttent pour l’amour et la liberté.

Si vous ne connaissez pas encore le travail de la cinéaste Mariana Otero, ne passez pas à côté de son film Entre nos mains. Confronté·e·s à la faillite de leur entreprise de lingerie, des salarié·e·s – majoritairement des femmes – tentent de reprendre la société sous forme de coopérative. À mesure que leur projet prend forme, elles se heurtent à leur patron et à la réalité du marché. L’entreprise devient alors un petit théâtre où se jouent sur un ton espiègle, entre soutiens-gorge et culottes, des questions économiques et sociales fondamentales. Les salarié·e·s découvrent dans cette aventure collective une nouvelle liberté.

Dans la Bulgarie communiste des années 70, l’ouvrier Nikolay Djambazov passe ses nuits à construire un voilier. En 1984, après 11 ans de travail acharné, alors que franchir le rideau de fer relève de l’impossible, il réalise son rêve : faire le tour du monde en solitaire. Il revient un an plus tard et devient un héros pour toute une génération de bulgares. Aujourd’hui, la réalisatrice part à la recherche du bateau pour questionner le devenir de ce rêve. Regardez Le Rêve de Nikolay.

Retrouvez dans Svyato une sorte de jouissance première, de bonheur primitif, le souvenir enfoui de quelque chose que nous avons vécu enfants : découvrir sa propre image… Svyatoslav est un petit garçon de 2 ans. Devant nos yeux ébahis, il se voit pour la première fois dans un miroir.  Il ne sait pas encore ce qu’est un reflet. Il ne sait pas non plus que son cinéaste de père fait de lui le héros d’une aventure. Reflets, ombres chinoises… assurément un voyage aux origines de l’image.

Dans l’agitation de la Gare du Nord à Paris, plus grande gare d’Europe, Claire Simon et son ami Simon Merabet partent à la rencontre de ceux et celles qui passent par là, pour nous livrer Géographie humaine. D’abord elle cherche avec sa caméra puis, quand c’est le bon moment, ils s’immiscent, s’impliquent pour provoquer des rencontres sans lendemain. La sincérité qui habite leur démarche est sensible dans chaque discussion qui s’installe de part et d’autre de la caméra. Dans la gare, les choses sont à saisir au vol. Ce mouvement permanent, fragile et difficile à capter, fait émerger une forme au plus près de la vie. « C‘est ça qui est beau ici, c’est cette idée de dernière fois, on dit quelques mots, une dernière fois, juste avant de disparaître« .

Sur Tënk, il y a aussi des courts métrages ! Entre la baignade et la promenade, on vous conseille Stand-by Office (13 min.), Traversées (8 min.) ou encore Que reste-t-il ? (11 min.).

Enfin, ne manquez pas le documentaire sonore Questionnaire pour Lesconil, le film culte Nanouk l’esquimau, et l’underground Rome is Burning : Portrait of Shirley Clarke.

Bons films !