Le blog de Tënk > Programmation

Cette semaine sur Tënk

1 février 2019

La 16e édition du festival de la radio et de l’écoute, Longueur d’ondes, se tient à Brest ces jours-ci. Écoutez en exclusivité 3 documentaires sonores issus de leur sélection Petites ondes 2019 : Les quatre coins de l’histoire de Marie LegrandEn cherchant la chouette d’Annaëlle Simonet et Profession cordiste de Franck Depretz.

À l’origine du festival Longueur d’ondes, quatre copains, auditeurs attentifs et producteurs de radio amateurs, ont eu une idée folle : et si la radio avait son festival ? Éclectique, exigeant, singulier, spécialisé, accueillant, accessible, le festival de la radio et de l’écoute est désormais un rendez-vous incontournable pour qui aime, vit, écoute, pense, crée la radio. Le festival propose des rencontres avec des femmes et des hommes de radio, en solo ou à plusieurs, qui se penchent sur la spécificité de ce média. La programmatrice de notre plage Documentaires sonores, Marie-Charlotte Laudier, est d’ailleurs membre du jury Grandes ondes pendant l’édition en cours (8 janvier-3 février 2019).

Notre Coup de cœur, Les quatre coins de l’histoire, est un récit à quatre voix : la mère et les deux filles retracent l’histoire vécue auprès d’un père et mari alcoolique. Le point de vue du père est donné au travers des lettres qu’il a écrites à l’une de ses filles dans son enfance – la réalisatrice. Impossible de rester insensible à cette pièce sonore. Pas de rancœur ou de compte à régler, mais le déroulé d’une histoire dramatique vue par plusieurs personnages. Les lettres du père, très émouvantes, sont une ressource inestimable. Avec une infinie douceur, nous est racontée l’histoire d’une enfance, d’une famille. L’histoire d’un immense regret aussi, d’un adieu manqué.

En dépit d’une actualité brûlante qui met au cœur de notre attention ces étranges lieux si caractéristiques de notre pays, Rond-Point de Pierre Goetschel n’est pas un film sur le mouvement des gilets jaunes, même si nous pouvons y voir un écho complice. Il s’agit plutôt ici d’un voyage insolite, « voyage » que nous faisons quotidiennement pour nous rendre au travail, au supermarché ou à la ville la plus proche.
Ce film est proposé en association avec La Terre en morceaux, également sur la plage Écologie depuis la semaine dernière. Il en prolonge le propos en décortiquant ce symbole de notre vie automobile. Il en dépèce le « bon » sens afin d’en éprouver les contresens. Comme une sorte de balade éclairée pour poursuivre la réflexion autour de nos vies périurbaines et continuer de nous interroger sur ce que l’on pourrait intituler le grand déménagement du territoire.

Sur notre plage Regards de Belgique, découvrez Fin de siècle de Marilyn Watelet et Simon Zaleski, dans lequel, à travers la vie quotidienne des employés et des clients du grand magasin Fin de Siglo, se dessine l’idéologie de la révolution cubaine.
La réalisatrice belge Marilyn Watelet partage avec nous un film marquant dans son parcours de spectatrice : regardez ainsi Tout peut arriver de Marcel Łoziński, dans lequel l’intensité de Thomas, 6 ans, nous bouscule et nous impressionne.
Elle nous dit « Un soir, je ne sais plus où, nous avons vu Tout peut arriver. Nous avons été émus et touchés. Nous avons senti un lien de très fort en commun entre notre film et celui de Łoziński, qui tous les deux fonctionnent sur le même dispositif. On est dans un lieu unique, là un parc, ici un magasin, on y pose des questions, on y est en représentation, et le fonctionnement, la mémoire d’un monde apparaît à travers ceux qui en témoignent. »

Enfin, choisissez entre converser avec le critique de cinéma Serge Daney et l’historien Elias Sanbar grâce à Conversation Nord-Sud ou séjourner en Pennsylvanie avec Braddock America. Pensez aussi aux très courts métrages du Wapikoni mobile : DéboiresL’AmendementMy Father’s Tools et Blocus 138 – La Résistance Innue.

Bons films !