Le blog de Tënk > Programmation

Cette semaine sur Tënk

28 décembre 2018

Ça commence comme un conte de fées : il y a une reine, un roi et leurs beaux enfants. Mais c’est plus compliqué, plus punk : le roi porte des talons aiguille, la reine veut rattraper le temps perdu, leurs héritiers se rebellent. Rien ne va plus, Pauline s’arrache Découvrez le film éponyme d’Émilie Brisavoine : baroque, explosif, coup de cœur !
Les affres de cette adolescence, partagée entre partir ou rester dans le cocon familial, nous parlent de la difficulté à grandir, à s’aimer, et au final, de l’histoire de beaucoup de familles.

Côté musique, découvrez The Soul of a Man de Wim Wenders, premier volet de la collection The Blues, pour laquelle, à l’initiative de Martin Scorsese, sept réalisateurs sont remontés aux sources du blues. Le cinéaste allemand explore ici la tension dramatique qui, quelque part entre sacré et profane, est l’essence même de cette musique, cela à travers la destinée de trois de ses artistes préférés : Skip James, Blind Willie Johnson et J.B. Lenoir.

Dans son film, Poétique du cerveau, la réalisatrice Nurith Aviv tisse des liens entre biographie et biologie… À partir de photographies issues de ses archives personnelles, des souvenirs et des réflexions que ces images éveillent en elle, la cinéaste part à la rencontre de chercheurs en neurosciences pour évoquer avec eux des sujets tels que la mémoire, les neurones miroirs, le bilinguisme, les traces de l’expérience. À voir au moment des nouvelles résolutions pour l’année qui commence…

Alors que 1 001 ondes traversent et saturent notre espace, il y a ceux et celles, mal connus, parfois ignorés, qui sont hypersensibles à celles-ci. En 14 minutes, par un travail subtil avec la pellicule et le son, le film expérimental Ondes et Silencese penche sur des personnes souffrant d’hypersensibilité électromagnétique, réfugiées autour de l’observatoire de Green Bank dans le « National Radio Quiet Zone » (zone nationale de silence radio), aux États-Unis.

Le Nan Shui Bei Diao – Sud Eau Nord Déplacer – est le plus gros projet de transfert d’eau au monde, entre le Sud et le Nord de la Chine. Sur les traces de ce chantier national, Sud Eau Nord Déplacer dresse la cartographie mouvementée d’un territoire où le ciment bat les plaines, les fleuves quittent leur lit, les déserts deviennent forêts… Tandis que les individus s’alarment, un paysage de science-fiction, contre nature, se compose.

Enfin, nous vous invitons à regarder les 5 documentaires de notre Escale SYRIE INTÉRIEURE. Il ne vous reste plus qu’une semaine pour voir Le Sergent immortelOn The Edge of Life ou encore Our Terrible Country.

On espère que vous passez de bonnes fêtes de fin d’année.
Bons films !